Nouvelles et récits

ព័ត៌មាននិងរឿងផ្សេងៗ

L’essor du christianisme au Cambodge

L’Évangile est arrivé tardivement au Cambodge. La première organisation missionnaire protestante, la Christian Missionary Alliance, est arrivée en 1923, a traduit le Nouveau Testament en 1933 et a publié l’intégralité de la Bible en 1953. Son message n’a pas été bien accueilli et peu de gens l’ont cru ou l’ont suivi.

En 1965, la croisade anti-américaine du gouvernement a contraint les missionnaires étrangers à se retirer. Après 40 ans de travail, ils ont laissé l’Église évangélique khmère (affiliée à l’AMC) avec moins de mille membres.

En 1970, avec l’avènement d’un régime pro-américain et le retour des missionnaires, l’église a retrouvé la liberté et la croissance. De nombreuses personnes se sont tournées vers Dieu. Il y a eu de grandes campagnes d’évangélisation et les chrétiens ont travaillé avec un sentiment d’urgence face à l’avancée des Khmers rouges. Lorsque la guerre a éclaté, il y avait trois congrégations à Phnom Penh. En 1975, lorsque les Khmers rouges ont pris Phnom Penh, ce nombre est passé à 30.

En réponse à des demandes d’urgence, l’OMF a envoyé cinq membres à Phnom Penh en 1974 pour travailler aux côtés de l’église cambodgienne. Mais un an plus tard, tous les missionnaires ont été contraints à un « exode à contrec?ur », laissant une Église d’environ 10 000 membres. La persécution fut féroce ; 90% des chrétiens et tous les dirigeants chrétiens furent martyrisés ou fuirent le pays.

A partir de 1975, des centaines de milliers de Cambodgiens ont fui vers la Thaïlande, où ils ont été hébergés dans des camps de réfugiés. Les membres d’OMF précédemment expulsés du pays se sont rendus dans les camps avec un message d’espoir et, au cours des années suivantes, plusieurs milliers de Cambodgiens ont été baptisés.

Malgré la tentative de Pol Pot d’écraser l’Église et les pressions exercées sur elle au cours des décennies suivantes, le petit reste est passé de quelques centaines de chrétiens à environ 250 000 aujourd’hui. Il existe aujourd’hui plus de 2 000 églises.

A partir de 1991, OMF et d’autres agences missionnaires ont eu à nouveau des membres résidant au Cambodge. En 1994, le ministère des Cultes et des Religions a autorisé l’OMF à travailler au Cambodge en tant qu’organisation religieuse et humanitaire. Depuis lors, nous avons travaillé dans toutes sortes de domaines, de l’implantation d’églises au développement communautaire et au travail social, en passant par l’éducation et la santé. Actuellement, l’équipe d’OMF compte environ 65 personnes et les occasions de servir l’Eglise et la société cambodgiennes ne manquent pas.

Au fur et à mesure que l’église cambodgienne grandit et mûrit, un nombre croissant de membres de notre équipe travaillent en partenariat avec des croyants nationaux pour l’implantation d’églises, dans les communautés locales ou sur le lieu de travail. Par ailleurs, certains domaines du ministère requièrent encore un esprit de pionnier. OMF a le privilège d’avoir pu contribuer à apporter la bonne nouvelle de Jésus- Christ aux peuples du Cambodge depuis près de 50 ans.

Source : Killing Fields, Living Fields (Don Cormack, 1997).

Dernière mise à jour de cette page : Janvier 2022

Partager cette publication

Participez

Avoir des questions? Envoyez-nous un e-mail.

Pour vous aider à mieux servir, veuillez remplir tous les champs (obligatoires). Votre requête sera transmise à l’équipe OMF compétente.

Contact Form - FR

En cliquant sur Soumettre, vous acceptez que nous traitions vos informations conformément aux termes de notre politique de confidentialité.

Vous êtes sur le site d’OMF International.
Nous avons un réseau de centres à travers le monde.
Si votre pays/région ne figure pas dans la liste, veuillez sélectionner notre site international.