Nouvelles et récits

ព័ត៌មាននិងរឿងផ្សេងៗ

Un partenariat pour former des pasteurs au Cambodge

La province de Ratanakiri, au nord-est du Cambodge, abrite trois tribus ethniques minoritaires qui viennent des collines, les Jarai, les Krung/Brao et les Tampuan, à qui l’Évangile fut apporté pour la première fois par des missionnaires dans les années 1990. L’Écriture nous dit : « Allez et faites des disciples de toutes les nations…. ». Ces disciples doivent être formés au sein d’églises dirigées par des pasteurs ou anciens cambodgiens qui « leur enseigneront à obéir à tout ce que [le Christ] a commandé ».

En 1999, un missionnaire de la Mission Évangélique auprès des Peuples Non-Atteints (EMU) débuta de manière informelle une école biblique pour les responsables des églises de maison à Ratanakiri. La première année, ils se réunirent pour une seule session de formation puis continuèrent avec deux sessions par an.

Renforcer l’équipe enseignante

En 2001, des missionnaires de l’OMF, de la BFWE et de CMA ont rejoint l’équipe d’enseignants. Ces organisations partagent les mêmes idées: elles sont d’accord à la fois sur le plan théologique (comme la puissance des Écritures et la manière dont elles ont été inspirées) et sur le plan méthodologique (comme l’implantation d’églises indigènes et l’enseignement narratif de la création au Christ), et purent s’associer en partenariat pour former une école biblique.

Le programme de base se composait d’enseignements fondamentaux (récit de l’histoire biblique de la Création au Christ), de l’étude des livres des Actes, de Matthieu, de 1 et 2 Timothée, de Tite, de 1 Corinthiens, de Romains et d’autres livres de la Bible.

Tous les partenaires étaient d’accord pour dire que le modèle de l’école biblique devait être ensuite reproduit par des chrétiens cambodgiens. Ainsi, dès le début, on demandait aux étudiants de payer un petit droit de scolarité ou d’apporter du riz (qui servait à payer les repas) et d’assurer leur propre transport. Certains parcouraient jusqu’à 50 kms en vélo ou en  en moto pour venir assister aux cours. Les réunions se tenaient en général dans les locaux d’une église locale, sans frais de location et les étudiants étaient hébergés gratuitement chez des chrétiens.

La plupart des participants n’étaient pas beaucoup allés  à l’école et certains étaient même analphabètes. Nous avons décidé qu’une  approche de la Bible verset par verset serait le mode d’enseignement le plus adapté pour leur permettre de le partager ensuite dans leurs églises.

Pendant de nombreuses années, les missionnaires ont montré ce modèle d’enseignement; pendant les sessions, les étudiants s’entrainaient les uns avec les autres  puis partaient enseigner ce qu’ils avaient appris dans leurs églises.

Les missionnaires ont pu apporter des leçons écrites en langue khmère aux anciens pasteurs formés sur place à Ratanakiri, des enseignements qui avaient été soit traduits à partir de sources adéquates (Firm Foundations de Trevor McIlwain), soit développés par les missionnaires eux-mêmes pour s’adapter au contexte local (leçons sur les livres de Matthieu et Romains de JD Crowley). Par la suite, les leçons furent traduites dans les trois langues indigènes principales de Ratanakiri.

Être Enseigné pour enseigner aux Autres

En 2005, les missionnaires encouragèrent les responsables d’églises à développer leurs propres écoles bibliques pour leurs membres. Au départ, cette initiative avait été tentée dans la langue nationale, le khmer, mais la préparation n’avait pas été simple alors l’année suivante, ils furent encouragés à enseigner dans leurs propres langues indigènes, et le succès fut au rendez-vous.

Entre 2005 à 2012, alors que l’école biblique en langue khmère continuait de se réunir deux fois par an au niveau de la province, les trois écoles en langues indigènes touchaient quant à elles 180 étudiants. Toutefois, l’élan principal provenait toujours des missionnaires dont certains avaient entre temps appris les langues indigènes.

Entre les sessions, les missionnaires rendaient aussi  visite chaque semaine aux responsables des églises émergeantes dans les  villages,  pour passer du temps avec eux et avec leurs familles. Au cours de ces visites, les missionnaires prenaient le temps de les encourager un à un individuellement, de leur donner des conseils, d’apporter les corrections nécessaires et de faire des petits enseignements en groupes.  Ces moments  d’accompagnement pastoral et de discipulat permirent aux missionnaires de former des responsables d’églises selon le caractère chrétiens décrit dans les livres de 1 Timothée 3 et Tite.

Grandir dans l’Indépendance

En 2013, environ 15 ans après le début de la formation biblique initiale, les responsables des églises locales furent invités à relever le défi de gérer leurs écoles bibliques de langue indigène de manière totalement autonome. À partir de 2014, les églises de Krung, Tampuan et Jarai, ainsi que d’autres églises locales khmères réussirent à organiser et à financer leurs propres écoles bibliques dans lesquelles ils enseignaient eux-mêmes. Comme les étudiants étaient déjà habitués à participer aux coûts des études dès le début, la transition put se faire sans l’aide financière des missionnaires.

Le cursus étant à présent enseigné par les responsables des églises locales, un comité composé de missionnaires de l’UEM, de CMA, d’OMF et de NTM et d’autres organisations, se réunit en 2016 pour former l’Institut des Pasteurs de Ratanakiri, offrant un programme de niveau Institut Biblique en langue khmère pour les responsables d’églises et dont la devise est « La théologie pour le Culte d’adoration. » Il débuta avec 65 personnes dont des pasteurs ou anciens, des traducteurs de la Bible et des enseignants de groupes de femmes. L’Institut des Pasteurs est entièrement  organisé par les missionnaires qui y enseignent, assistés d’une faculté de professeurs cambodgiens invités, issus des églises CMA et FCC. A la fin de ses études, un étudiant obtient l’équivalent d’un diplôme de l’enseignement supérieur biblique. En mai 2019, le premier semestre de cinq cours fut achevé, correspondant à un quart du programme vers l’obtention du diplôme de 10 ans.

Merci de prier pour que:

Dieu suscite des pasteurs et des anciens dans les églises de Ratanakiri qui comprennent et aiment la Parole de Dieu et l’enseignent clairement sous la puissance du Saint Esprit.

Dieu continue d’accorder à la communauté missionnaire de Ratanakiri une collaboration qui soit une source de  bénédiction pour les églises locales.

Partager cette publication

Participez

Avoir des questions? Envoyez-nous un e-mail.

Pour vous aider à mieux servir, veuillez remplir tous les champs (obligatoires). Votre requête sera transmise à l’équipe OMF compétente.

Contact Form - FR

En cliquant sur Soumettre, vous acceptez que nous traitions vos informations conformément aux termes de notre politique de confidentialité.

Vous êtes sur le site d’OMF International.
Nous avons un réseau de centres à travers le monde.
Si votre pays/région ne figure pas dans la liste, veuillez sélectionner notre site international.