Nouvelles et récits

ព័ត៌មាននិងរឿងផ្សេងៗ

COMMENT UNE FAMILLE BRÉSILIENNE A EXPLORÉ LA MISSION EN THAÏLANDE

Bruno & Ana sont partis du Brésil pour aller en Thaïlande en tant que missionnaires indépendants. Après plusieurs mois passés en Thaïlande, Ils étaient Ils étaient épuisés par les défis rencontrés comme s’installer dans le pays et essayer de naviguer dans la langue et la culture. Depuis Chiang Mai, Bruno a contacté Steve et Anna Griffiths, qui dirigent OMF New Horizons à São Paulo, au Brésil, pour voir si l’équipe pouvait les aider.

Voici leur histoire:

Qu’est-ce qui vous a attiré dans la mission mondiale?

Bruno: c’est par mon église locale que j’ai été encouragé à réfléchir à la mission depuis mon plus jeune âge. J’ai fréquenté les camps jeunesse et j’aimais entendre les histoires des missions à l’étranger qui étaient toujours au programme. C’est lorsque j’ai entendu le témoignage d’un couple qui travaillait dans un ministère par le foot au Cachemire que Dieu a commencé de mettre dans mon cœur une idée semblable.

Ana: moi aussi je me suis impliquée dans la mission dans mon église locale. Pendant les cours de séminaire, je me focalisais davantage sur le ministère de l’église locale, mais je me mettais toujours à la disposition du Seigneur pour qu’Il m’utilise selon Sa volonté, même si cela voulait dire sur le champ de mission. Lorsque Bruno a commencé à me courtiser, il m’a tout de suite parlé de son projet de mission et j’ai vite réalisé que ma réponse était aussi un oui à la mission interculturelle. J’ai pris le temps de prier mais rapidement ma réponse fut un ‘oui’ dans la joie!

Et pourquoi la Thaïlande? Comment avez-vous entendu parler de ce champ de mission pour l’Évangile?

Bruno: En 2014, nous avons assisté au Congrès des Missions au Brésil et nous avons demandé à Dieu de nous ouvrir une porte pour l’Évangile par le biais du football. A notre grande  surprise, un des thèmes clés abordé dans les enseignements était justement l’évangélisation par le foot en Asie de l’Est, car des portes s’étaient ouvertes mais personne ne voulait y aller. A partir de là, nous avons fait un déplacement pour aller explorer les différentes possibilités dans trois pays de la région. La Thaïlande nous a touchés car il y a très peu de chrétiens là-bas; on s’en rendait compte car on faisait de longs trajets en voiture sans jamais voir d’églises.

Comment s’est passé votre premier voyage en Thaïlande?

Ana: Lors de notre voyage d’exploration, la Thaïlande était normalement le pays où nous allions passé le moins de temps même si Bruno avait envie de mieux connaitre ce pays. Dieu nous a surpris lorsque la responsable du voyage nous a dit que le programme avait changé et qu’au final nous passerions le double du temps prévu en  Thaïlande pour y visiter trois fois plus de villes que prévu! Ce fut le pays où l’on resta le plus longtemps. L’attachement culturel profond du peuple Thai au Bouddhisme nous a grandement impacté.

Pourquoi avez-vous contacté OMF? En quoi le partenariat avec OMF vous a-t-il aidé?

Ana: Bruno a fait la connaissance d’un brésilien qui travaillait à court-terme avec OMF dans le sud de la Thailande. Nous avons fait des recherches et nous avons découvert des points d’attache avec OMF car c’est un ministère qui vise l’excellence, qui se focalise sur les gens et  pour qui la Bible est une règle de foi et de pratique. Nous avons aussi été particulièrement touchés par l’attention qui est donnée aux enfants. Nous n’en sommes qu’au début de notre parcours mais nous avons déjà appris beaucoup par nos leaders Steve & Anna Griffiths sur la vie en Dieu, le travail d’équipe, l’amour pour la mission et pour les autres.

Comment voyez-vous votre ministère grandir et se développer au cours des prochaines années?

Bruno: Notre  expérience à court-terme en Thaïlande nous a clairement montré que la langue Thaï n’est pas facile à apprendre. Selon le fonctionnement d’OMF, nous allons donc passer une année à étudier la langue et la culture et à nous familiariser avec le peuple thaïlandais pour mieux comprendre leur vision du monde, ce qui nous aidera à être plus efficaces dans l’annonce de l’Évangile.

Nous avons aussi appris que les Thailandais aiment beaucoup le foot. Par la grâce de Dieu et pour Sa gloire, nous envisageons de passer par ce biais pour soutenir l’Implantation d’églises, former et équiper localement des responsables qui à leur tour feront des disciples.

En quoi pouvons-nous prier pour vous et pour ceux qui au Brésil envisagent de partir en mission interculturelle?

Ana: priez que nous puissions viser l’excellence dans notre vie en Dieu et dans Son œuvre, que nous ayons des facilités pour apprendre la langue et la sagesse dans nos rapports avec les autres. Nous voulons voir aussi nos enfants se donner pleinement à Christ et avoir à cœur Sa mission.

Bruno: merci de prier avec nous pour que les brésiliens qui envisagent de partir en mission aient accès à une bonne formation biblique. Priez que l’Église au Brésil comprenne quelle est sa vocation, y compris la mission interculturelle et qu’elle ait la sagesse pour continuer de soutenir les missionnaires, malgré les fluctuations de la monnaie brésilienne; priez aussi qu’il y ait un grand réveil et des occasions de partager l’Évangile en Asie de l’Est.

Partager cette publication

Participez

Avoir des questions? Envoyez-nous un e-mail.

Pour vous aider à mieux servir, veuillez remplir tous les champs (obligatoires). Votre requête sera transmise à l’équipe OMF compétente.

Contact Form - FR

En cliquant sur Soumettre, vous acceptez que nous traitions vos informations conformément aux termes de notre politique de confidentialité.

Vous êtes sur le site d’OMF International.
Nous avons un réseau de centres à travers le monde.
Si votre pays/région ne figure pas dans la liste, veuillez sélectionner notre site international.