Nouvelles et récits

ព័ត៌មាននិងរឿងផ្សេងៗ

Et qu’en est-il de nos enfants ?

« J’aimerais m’impliquer davantage dans les missions, mais je m’inquiète de l’impact que cela pourrait avoir sur mes enfants. » Avez-vous déjà pensé à cela ? Alors continuez à lire. Il s’agit d’un sujet sur lequel j’ai beaucoup réfléchi, principalement parce que j’ai grandi en tant que fille de missionnaires et j’ai également élevé mes propres enfants sur le terrain missionnaire.

Quand j’étais petite, je trouvais tout à fait normal de déménager, d’étudier dans trois langues différentes et de me faire de nouveaux amis tout le temps. J’adorais ma vie et j’avais de merveilleux amis et de nombreuses expériences incroyables. Lorsque je suis devenue adolescente, j’ai commencé à me demander quelle était mon identité. J’avais vécu dans 7 pays, mais je ne me sentais pas citoyenne légitime d’aucun d’entre eux. J’ai beaucoup réfléchi à cela, puis j’ai trouvé la réponse dans Philippiens 3:20 : « Notre patrie est dans les cieux ». Pas étonnant que je ne me sentais vraiment chez moi nulle part ailleurs !

Cette prise de conscience a facilité ma réponse à l’appel de Dieu à le servir à l’étranger en mission. Mais étrangement, une fois que j’ai eu des enfants, j’ai commencé à m’inquiéter. Partir en mission les mettrait-il en danger ? Auraient-ils des problèmes avec leur identité plus tard ? Recevraient-ils une bonne éducation ? Puis je me suis souvenue que je n’échangerais jamais mon enfance contre rien. De plus, Dieu ne nous appelait pas seulement mon mari et moi. Il nous appelait en tant que famille et il savait ce qui était le meilleur. Cela a apaisé mon cœur.

Maintenant, mon fils aîné a 20 ans. Il est de retour dans l’un des pays de son passeport depuis 2 ans. Avec le recul, il dit que grandir en tant que fils de missionnaires est une grande bénédiction. Il a été tellement enrichi en vivant avec des personnes d’autres cultures et en voyant ses parents vivre leur foi. Bien sûr, il y a aussi eu des choses difficiles. Pour mon fils, le retour a été plus difficile que le départ. Par la grâce de Dieu, il est capable de s’épanouir dans plusieurs langues et cultures. Mais la plus grande bénédiction est que sa conclusion est la suivante : « Suivre Jésus est amusant ! »

Seigneur, merci de prendre soin de ce qui nous est cher lorsque nous nous préoccupons de ce qui vous est cher. S’il vous plaît, enlevez nos peurs et aidez-nous à vous suivre sans réserve. Amen.

Par une ouvrière en Asie de l’Est

Partager cette publication

Participez

Avoir des questions? Envoyez-nous un e-mail.

Pour vous aider à mieux servir, veuillez remplir tous les champs (obligatoires). Votre requête sera transmise à l’équipe OMF compétente.

Contact Form - FR

En cliquant sur Soumettre, vous acceptez que nous traitions vos informations conformément aux termes de notre politique de confidentialité.

Vous êtes sur le site d’OMF International.
Nous avons un réseau de centres à travers le monde.
Si votre pays/région ne figure pas dans la liste, veuillez sélectionner notre site international.