Je suis missionnaire au Japon pour deux ans et je travaille actuellement au Café Iris, un café chrétien. Chaque fois que je dis à quelqu’un que je suis missionnaire au Japon, j’ai toujours droit à la question suivante:

comment se fait-il que vous, missionnaire, soyez dans un café à servir du café et des gâteaux?”

En fait, ce ministère du Café Iris est l’un des programmes de l’église “Tsugaru Gospel Church » à Itayanagi, Aomori—au nord du Japon.

On n’entend jamais dire au Japon que quelqu’un est entré dans une église pour dire qu’il ou elle veut connaitre Jésus, comme s’il y avait une barrière invisible entre les japonais et l’église chrétienne. Le concept du coffee-shop est donc un endroit idéal, confortable pour faire le lien entre les japonais et  l’église de Tsugaru.

Au café, je suis aidée par une dame chrétienne, Madame N. Elle a choisi de quitter un travail où elle était mieux payer pour venir servir au coffee shop car elle pense qu’on peut ainsi, par le biais de ce ministère toucher les non-chrétiens de la ville.

La plupart de nos clients sont des gens du quartier et les plus réguliers sont des femmes au foyer ou des dames âgées qui viennent  là pour trouver quelqu’un à qui parler- quelqu’un de l’équipe ou leurs propres amies, autour d’un bon thé. En tant que missionnaire au coffee-shop, j’ai l’occasion de parler avec les gens et de les écouter autour d’un café et au fur et à mesure des conversations, ils s’ouvrent de plus en plus.

De temps à autre, nous abordons les sujets spirituels; par exemple, lors d’une conversation, nous avions parlé des églises chrétiennes au Japon et du concept de la vie après la mort. Certaines personnes posent des questions sur la foi chrétienne mais ne se considèrent pas encore chrétiennes. En général, elles hésitent si on les invite directement à venir à l’église mais sont plus à l’aise pour    s’asseoir autour d’un café, lire la Bible, et prier au coffee shop.

Nous savons que le Seigneur est Celui qui attire les cœurs à Lui c’est pourquoi nous voulons manifester Son amour et partager les vérités de la Bible par le biais du coffee shop. Nous voulons amener les gens au Seigneur et leur donner l’occasion de connaitre l’église et connaitre d’autres chrétiens sans qu’ils se sentent intimidés.

Lorsque je travaille au coffee shop, je suis consciente de travailler avec Dieu. Beaucoup de gens sont venus à la foi en Christ depuis que le ministère du coffee-shop a démarré il y a 15 ans. En ce moment, nous avons une dame qui vient chaque semaine diriger une étude biblique et nous avons aussi deux dames qui viennent au coffee-shop pour nous demander de prier pour elle.

Comme il est écrit dans le livre d’Esaïe:

Voici, je vais faire une chose nouvelle,
sur le point d’arriver:

Ne la connaîtrez-vous pas?
Je mettrai un chemin dans le désert,
Et des fleuves dans la solitude. (Es. 43:19)

Je crois que notre Seigneur œuvre chaque jour dans cette petite ville pour amener des gens à Lui par le  ministère du coffee-shop. Nous prions que par ce ministère, d’autres japonais viennent à Christ et mettent leur foi en Lui.

De la part d’Elisa, missionnaire OMF

Et si on priait pour le Japon ?

  • Prions que les églises trouvent de nouvelles idées pour toucher les populations locales.
  • Prions que les missionnaires soient sensibles aux autres manières de faire que Dieu a préparées d’avance pour nous.
  • Prions pour le coffee-shop de cette petite ville, pour que Dieu amène d’autres personnes à Christ par ce  ministère.

Start typing and press Enter to search