Nouvelles et récits

ព័ត៌មាននិងរឿងផ្សេងៗ

Attendez-vous à être humilié

De tous les changements qui accompagnent le fait de devenir missionnaire dans un autre pays, celui-ci me touche le plus : me sentir fréquemment humilié. Les choses que je faisais bien auparavant sont désormais beaucoup plus difficiles parce qu’elles se déroulent dans une langue avec laquelle je ne suis pas totalement à l’aise.

Après environ huit mois au Japon, j’ai participé à une étude biblique. La leçon portait sur le livre de Habacuc. Après que chacun ait eu l’occasion de s’exprimer, le groupe s’est tourné vers moi et m’a demandé ce que je pensais. J’étais totalement désemparé. Je ne savais vraiment pas quoi dire ! J’étais tellement embarrassé. Chez moi, je dirigeais efficacement plusieurs études bibliques chaque semaine, et maintenant je ne pouvais même pas faire un seul commentaire significatif.

Quelques mois plus tard, j’ai prêché mon premier sermon en japonais. J’étais assez nerveux et, à mi-chemin, j’ai oublié comment lire l’un des caractères kanji dans mes notes. J’ai dû m’arrêter en plein milieu du sermon, descendre de l’estrade et demander de l’aide à quelqu’un pour le lire. Je me sentais tellement humilié !

S’attendre à traverser des moments où l’on se sent humilié ou gêné vous aidera à mieux vous préparer à vivre en tant que missionnaire dans un autre pays. À moins d’être un missionnaire portant une cape avec des superpouvoirs, vous ferez des erreurs, vous vous sentirez incapable et vous serez humilié. Mais ce n’est pas grave. Cela fait partie de l’aventure. Et avec le temps, vous apprenez à l’accepter et à continuer, quoi qu’il arrive.

L’un des avantages d’être humilié est une confiance plus profonde en Dieu pour qu’Il vous utilise et bénisse vos efforts dans l’Évangile. Chaque fois que je prêche en japonais, j’étale les pages sur mon lit et je prie pour chacune d’elles. Je ressens un besoin intense que Dieu agisse parce que je suis bien conscient de mes limites. Je n’ai jamais fait cela avec mes sermons en anglais. Qu’est-ce qui a changé ? En résumé, j’ai été humilié. Je suis reconnaissant d’avoir appris à dépendre beaucoup plus de Dieu qu’auparavant.

Le théologien Augustin a dit un jour : « Si vous me demandez quelle est la chose essentielle dans la religion et la discipline de Jésus-Christ, je vous répondrai : d’abord, l’humilité ; deuxième, l’humilité ; et troisième, l’humilité ».

Qu’est-ce que vous pouvez attendre lorsque vous partez vivre dans un autre pays en tant que missionnaire ? Attendez-vous à ce que Dieu vous humilie. Comment pouvez-vous vous préparer à partir ? Abandonnez toute ambition égoïste et revêtez-vous d’humilité. Après tout, le salut appartient au Seigneur et non à nous.

Par AJ, un missionnaire de l’OMF.

Partager cette publication

Participez

Avoir des questions? Envoyez-nous un e-mail.

Pour vous aider à mieux servir, veuillez remplir tous les champs (obligatoires). Votre requête sera transmise à l’équipe OMF compétente.

Contact Form - FR

En cliquant sur Soumettre, vous acceptez que nous traitions vos informations conformément aux termes de notre politique de confidentialité.

Vous êtes sur le site d’OMF International.
Nous avons un réseau de centres à travers le monde.
Si votre pays/région ne figure pas dans la liste, veuillez sélectionner notre site international.