Nouvelles et récits

ព័ត៌មាននិងរឿងផ្សេងៗ

Conseil d’un athlète chrétien : comment le fait de connaitre Jésus transforme le sport

Les Jeux olympiques de Tokyo sont une bonne occasion de  réfléchir à la manière dont la foi et le sport peuvent être liés. Nous avons donc demandé à Hasina Boulter, membre de l’OMF, quels conseils elle donnerait aux sportifs chrétiens.

Hasina est bien placée pour répondre. Elle a atteint le niveau olympique en natation – faisant partie de la pré-équipe de Madagascar en 2000, mais travaille maintenant comme professeur de natation avec OMF aux Philippines. Vous pouvez écouter la suite de son histoire fascinante dans notre interview.

1.  La réussite n’est pas notre identité

Notre sport ou notre réussite n’est pas notre identité. Notre identité consiste à être la personne que Dieu nous appelle à être. Mais j’ai dû l’apprendre. On me l’a rappelé pendant la pandémie : les Jeux olympiques ont été reportés, il n’y a pas eu de galas ni de compétitions, mais la vie continue !

Il me semble que nous avons parfois des attentes irréalistes dans la vie et que nous cherchons à atteindre des objectifs qui ne sont peut-être pas sains. Mais ceux qui connaissent Christ peuvent Lui demander : « Dois-je faire ceci ou pas ? »

Je suis sûre que vous avez entendu parler du film « Les Chariots de feu » dans lequel l’athète Eric Lidell raconte comment il ressentait la joie du Seigneur lorsqu’il courait. Depuis que j’ai vraiment appris à connaître Jésus, je peux Lui dire: « que ma natation soit pour Toi une source de joie Seigneur ». Je ne le savais pas avant. Je nageais pour moi. Je nageais pour mes entraîneurs, je nageais pour mon pays. Mais maintenant je nage pour Jésus, j’enseigne aussi pour Lui. »

2. Utiliser le sport comme une passerelle

Prenez le sport qu’il vous a donné comme un outil pour établir des passerelles entre vous et les non-croyants et faites de votre sport un moyen de parler de votre foi en Dieu. Cherchez d’abord Dieu et Sa justice et tout vous sera donné en plus.

Ne traitez pas les gens comme des projets, en pensant « Ok, je vais rencontrer mon ami et je vais le ‘sauver' ». Au lieu de cela, nageons ensemble, ou faisons du sport ensemble, parlons-en et faisons un bout de chemin ensemble. Ensuite, priez pour que le Seigneur travaille dans le coeur de la personne. Devenez d’abord de bons amis avec vos partenaires sportifs et ensuite vous pourrez les présenter à votre meilleur Ami! ».

3. Soyez un compétiteur toujours humble

Vous pouvez toujours rester un concurrent humble pour Jésus. C’est quelque chose que j’ai du apprendre aussi, dit Hasina.

4. Le sport est une langue internationale

Même si vous ne connaissez pas la langue du pays dans lequel vous vous trouvez, le sport peut servir de passerelle car les règles sont les mêmes partout dans le monde. C’est donc ce que vous pouvez utiliser pour briser la glace et le reste suivra. Je pense que les gens peuvent toujours faire un match même sans parler. C’est le langage par lequel il faut commencer. Donc ne vous découragez pas en disant : « Mais oh, je ne parle pas la langue ». Allez-y. S’Il vous appelle, Il vous équipera aussi pour cela ».

Etapes Suivantes

Partager cette publication

Participez

Avoir des questions? Envoyez-nous un e-mail.

Pour vous aider à mieux servir, veuillez remplir tous les champs (obligatoires). Votre requête sera transmise à l’équipe OMF compétente.

Contact Form - FR

En cliquant sur Soumettre, vous acceptez que nous traitions vos informations conformément aux termes de notre politique de confidentialité.

Vous êtes sur le site d’OMF International.
Nous avons un réseau de centres à travers le monde.
Si votre pays/région ne figure pas dans la liste, veuillez sélectionner notre site international.