Notre Histoire

我们的故事

Notre histoire a commencé avec un homme qui priait pour que 24 travailleurs aillent en Chine. Aujourd’hui, notre équipe de plus de 2 500 personnes provenant de plus de 40 pays sert les populations d’Asie de l’Est dans le monde entier.

Qui a fondé la Mission Intérieure de la Chine ?

James Hudson Taylor (1832-1905) a fondé OMF International sous le nom de China Inland Mission (Mission Intérieure de la Chine) le 25 juin 1865. En 1866, Hudson Taylor, sa femme Maria, leurs enfants et 16 missionnaires ont quitté l’Angleterre pour la Chine. Désireuse d’atteindre les provinces intérieures de la Chine avec l’Évangile, la mission a appelé les gens à la prière et a envoyé des vagues de travailleurs en Chine tout au long de la fin du XIXe siècle.

Au cours des 150 années écoulées depuis notre fondation, nous avons fait l’expérience de la fidélité de Dieu. Nous continuons à évoluer avec un esprit pionnier et une vision cohérente pour voir fleurir une église et un témoignage chrétiens authentiques en Asie de l’Est et au-delà. Nous le faisons en partenariat avec les églises locales, dans le monde entier.

Histoire du Christianisme en Chine

Les premières tentatives pour évangéliser la Chine se heurtent souvent à la persécution, comme celles des chrétiens nestoriens en 635 après J.C. En 1839, les Guerres de l’opium éclatent et pour les missionnaires protestants qui entrent en Chine au XIXe siècle, l’évangélisation est restreinte et lente. Autour de cette période, la Société d’Évangélisation Chinoise (CES) envoie Hudson Taylor en Chine.

Hudson Taylor travaille pour la Société d'Évangélisation Chinoise (CES)

Taylor sert six ans en Chine avec la CES, et pendant cette période, il épouse Maria Dyer, une autre missionnaire en Chine.Taylor quitte la Chine mais Dieu lui met à cœur les millions de personnes qui doivent encore être évangélisées à l’intérieur du pays.Taylor démissionne de la CES.

La Mission à l’Intérieur de la Chine (CIM) est fondée.

C’est avec le cœur lourd, que Taylor se promène un jour sur la plage de Brighton et déclare :“Incapable de supporter la vision de ces milliers de chrétiens ou plus se réjouir dans leur propre confort, alors que des millions périssent faute de connaissance… c’est là que le Seigneur a vaincu mon incrédulité, et que je me suis abandonné à Dieu pour le servir.” – James Hudson TaylorCe jour-là, Taylor prie par la foi pour que 24 ouvriers volontaires et compétents puissent aller en Chine, deux pour chacune des 11 provinces de la Chine et la Mongolie.

Le navire Lammermuir prend le large

Taylor quitte l’Angleterre pour la Chine à bord du Lammermuir avec sa famille et 16 ouvriers. Les missionnaires de la CIM visitent les provinces chinoises habillés de vêtements chinois. Ils prêchent l’Evangile et cherchent à fonder des églises. À la fin de 1866, il y a 24 ouvriers actifs dans quatre postes en Chine intérieure.

Deux appels pour faire avancer la mission

Alors que le nombre total de missionnaires atteint à peine 100 personnes, la mission demande de prier pour 70 nouveaux ouvriers. Dieu répond et envoie 73 nouveaux ouvriers en trois ans. Les Sept de Cambridge suivent de près. La provision de Dieu continue quand la mission lance un nouvel appel pour 100 ouvriers en 1886 et que 102 ouvriers s’embarquent pour la Chine dans la même année.

La révolte des Boxers

Dans un règne de terreur, les Boxers entreprennent d’exterminer tous les étrangers en Chine. Des centaines de missionnaires et de chrétiens chinois sont mis à mort. La CIM perd à elle seule 58 missionnaires et 21 enfants en martyrs chrétiens. Pendant cette période le nombre de personnes à la CIM augmente jusqu’à 933 personnes.

Hudson Taylor meurt

Après 50 ans de service actif pour la Chine, Hudson Taylor décède le 3 juin à Changsha et est enterré à Zhenjiang aux côtés de sa première femme Maria.

Années de croissance de la CIM

Par le biais de ses premiers ministères, la CIM fonde des églises, soutient le travail de littérature chrétienne, évangélise et dirige des hôpitaux et des écoles. En 1915, 1 063 ouvriers sont répartis dans 227 postes à travers la Chine. La mission atteint son apogée en 1934 avec 1 368 missionnaires qui servent dans 364 stations.

Les ténèbres règnent mais la CIM lance un appel pour 200 ouvriers supplémentaires

À cause d’une situation politique tumultueuse, les chrétiens à travers la Chine sont persécutés, torturés et mis à mort. La moitié de la communauté missionnaire quitte le pays de manière définitive. Au milieu des ténèbres, la CIM lance un nouvel appel pour 200 missionnaires supplémentaires sur une période de deux ans. En 1931, 203 nouveaux missionnaires sont arrivés sur le terrain.

Une croissance continue et de nombreux baptêmes

En 1939, la CIM compte plus de 1300 missionnaires et presque 200 000 Chinois et personnes issues des minorités ont déjà été baptisées. Pendant la Seconde Guerre Mondiale et les années qui suivent, les missionnaires partagent l’évangile auprès des étudiants d’universités, des professionnels et même auprès des chefs de gouvernement.

“Exode à contrecœur" de la Chine

Le communisme prend le pouvoir en Chine en 1949. De nombreuses missions partent, mais malgré les difficultés pour tous les ouvriers étrangers, la CIM demandent aux missionnaires de rester et fait venir 49 nouveaux ouvriers en 1948 et 1949. En 1950, le Directeur Général de la CIM juge qu’il est impossible de poursuivre l’œuvre en Chine et donne l’ordre à tous les missionnaires de quitter le pays.

L'avenir de la CIM décidé

Plutôt que de se dissoudre, la CIM décide que la mission allait continuer et s’étendre sur de nouveaux terrains: la Thaïlande, la Malaisie, le Japon, les Philippines, l’Indonésie et Taïwan. Un nouveau siège est créé à Singapour.

Une nouvelle identité pour la mission

La Mission à l’Intérieur de la Chine change de nom pour devenir Overseas Missionary Fellowship (Association Missionnaire d’Outre-mer – OMF) en 1964 (puis OMF International en 1993). Les missions commencent à accueillir des ouvriers asiatiques et à s’associer avec les chrétiens localement pour établir des sièges dans huit régions d’Asie de l’Est.

Croissance et expansion dans toute l'Asie de l'Est

Après avoir identifiés de nombreuses zones de besoins et suite aux demandes des responsables d’églises asiatiques dans les pays autour de la Chine, OMF comprend que Dieu veut que l’organisation progresse dans une foi renouvelée.

Poursuivre l'héritage avec Dr Patrick Fung, Directeur Général

Dr. Patrick Fung devient Directeur Général, il est le premier Asiatique à occuper ce poste au sein d’OMF International.

150 ans de la fidélité de Dieu

En 2015, OMF International célèbre les 150 ans de la fidélité de Dieu envers la mission.

COVID-19

Avec le COVID-19, OMF se retrouve face à des vols cloués au sol, des frontières fermées et un avenir incertain. Pourtant Dieu continue de soutenir financièrement la communauté OMF et face à ces défis, l’organisation trouve des manières créatives de poursuivre sa vision et de partager la bonne nouvelle.

Aujourd’hui

Notre travail continue alors que nous cherchons à partager la bonne nouvelle de Jésus dans toute Sa plénitude avec les peuples de l’Asie de l’Est, en partenariat avec Dieu et son église mondiale.C’est ainsi que Dieu s’est servi de nous pendant plus de 150 ans. Comment va-t-Il vous utiliser?

Avoir des questions? Envoyez-nous un e-mail.

Pour vous aider à mieux servir, veuillez remplir tous les champs (obligatoires). Votre requête sera transmise à l’équipe OMF compétente.

Contact Form - FR

En cliquant sur Soumettre, vous acceptez que nous traitions vos informations conformément aux termes de notre politique de confidentialité.

Vous êtes sur le site d’OMF International.
Nous avons un réseau de centres à travers le monde.
Si votre pays/région ne figure pas dans la liste, veuillez sélectionner notre site international.